Catégories
Vivre en Italie

Des centaines de manifestants blessés alors que la colère mijote à Beyrouth: en direct | Nouvelles du Liban

  • Au moins 728 personnes ont été blessées lors d'affrontements avec les autorités alors que des milliers de manifestants ont envahi les rues du centre de Beyrouth alors que la police anti-émeute tire des gaz lacrymogènes sur ceux qui tentent de franchir une barrière du bâtiment du parlement. Un policier aurait également été tué.

  • Le Premier ministre libanais Hassan Diab a appelé à des sondages anticipés après l'explosion meurtrière de mardi, affirmant que c'était le seul moyen de sortir de la crise du pays.

  • Les autorités libanaises ont arrêté 19 personnes dans le cadre d'une enquête.

  • Au moins 158 personnes ont été tuées dans l'explosion et plus de 6 000 autres blessées, mais le nombre devrait augmenter à mesure que les opérations de recherche et de sauvetage se poursuivent pour les personnes disparues.

INTERACTIF: carte des explosions de Beyrouth

Voici les dernières mises à jour:

Dimanche 9 août

02h30 GMT – Les autorités libanaises accusées de recours excessif à la force

Pas moins de 10 000 manifestants s'étaient rassemblés samedi sur la place des martyrs de Beyrouth, certains lançant des pierres sur la police, selon des informations et des publications sur les réseaux sociaux.

La police a tiré des gaz lacrymogènes lorsque certains manifestants ont tenté de franchir la barrière bloquant une rue menant au parlement, a déclaré un journaliste de Reuters.

La police a confirmé que des coups de feu et des balles en caoutchouc avaient été tirés. On ne savait pas immédiatement qui avait tiré les coups. La police anti-émeute a tiré des dizaines de cartouches de gaz lacrymogène sur les manifestants, qui ont riposté avec des pétards et des pierres.

00h10 GMT – Les autorités libanaises accusées de recours excessif à la force

Au moins 14 journalistes et autres professionnels des médias ont été attaqués alors qu'ils couvraient les dernières manifestations au Liban, selon un journaliste du site d'information indépendant The Public Source.

Les autorités ont été accusées d'avoir utilisé une force excessive contre les manifestants, qui manifestaient contre l'inaction du gouvernement à la suite de l'explosion meurtrière à Beyrouth mardi.

Samedi 8 août

23h35 GMT – Des centaines de blessés lors de manifestations à Beyrouth

Plus de 728 personnes ont été blessées à la suite de manifestations dans la capitale libanaise, Beyrouth, en réponse à l'explosion meurtrière qui a tué au moins 158 personnes mardi.

Les manifestants ont exigé une action du gouvernement au milieu de la crise économique à laquelle le pays est confronté avant même que la catastrophe ne se produise.

18h59 GMT – L'armée libanaise expulse des manifestants du ministère des Affaires étrangères

L'armée libanaise a chassé un groupe de manifestants qui avait repris le bâtiment du ministère des Affaires étrangères dans le centre de Beyrouth quelques heures plus tôt.

Les manifestants, menés par des officiers de l'armée à la retraite, avaient pris d'assaut le bâtiment et l'avaient déclaré «quartier général de la révolution», mais ils ont été expulsés trois heures plus tard lorsque d'importants renforts de l'armée se sont mobilisés.

18h38 GMT – Les États-Unis déclarent qu'ils soutiennent le droit des Libanais de manifester pacifiquement et demandent des réformes politiques

Le gouvernement américain soutient le droit des manifestants libanais de manifester pacifiquement et exhorte toutes les personnes impliquées à s'abstenir de toute violence, a déclaré l'ambassade américaine à Beyrouth.

L'ambassade a également déclaré dans un tweet que le peuple libanais "mérite d'avoir des dirigeants qui les écoutent et changent de cap pour répondre aux demandes populaires de transparence et de responsabilité".

18h13 GMT – L'armée et les manifestants s'affrontent près de l'autoroute principale de Beyrouth

Des soldats de l'armée et des manifestants se sont affrontés près de la principale rocade de Beyrouth près du centre-ville au milieu de rassemblements antigouvernementaux continus, a déclaré un journaliste d'Al Jazeera.

L'armée a attaqué les manifestants avec des bâtons, en battant un grand nombre d'entre eux, tandis que les manifestants ont riposté en lançant des pierres sur les troupes.

"Enlevez le costume et venez avec nous, alors vous pourrez le porter à nouveau avec honneur", a déclaré un manifestant alors qu'un certain nombre d'entre eux affrontaient une ligne de soldats.

"Dites-nous ce que vous obtenez en étant avec eux? Nous ne comprenons vraiment pas, pourquoi nous faites-vous ça?"

Manifestations à Beyrouth

La police anti-émeute a utilisé des quantités excessives de gaz lacrymogène dans le but de disperser les manifestants qui tentaient de franchir une barrière menant au bâtiment du parlement (Tamara Saade / Al Jazeera)

16h57 GMT – Derniers chiffres de la Croix-Rouge libanaise du site de protestation

– Au moins 238 manifestants ont été blessés dans le centre de Beyrouth;

– 63 manifestants ont été transportés vers les hôpitaux voisins;

– 175 autres personnes ont été traitées sur les lieux des manifestations.

16h38 GMT – Les manifestants prennent d'assaut le siège de l'Association of Banks, ministère de l'Énergie

Un groupe de manifestants a pris d'assaut l'Association libanaise des banques, ainsi que le ministère libanais de l'énergie dans le cadre de leur tentative de prendre le contrôle des ministères du pays.

16h18 GMT – Un policier tué dans des affrontements avec des manifestants à Beyrouth, selon la police

Un policier libanais a été tué lors d'affrontements avec des manifestants dans le centre de Beyrouth, a déclaré un porte-parole de la police.

Les manifestations contre l'establishment politique au pouvoir ont également fait plus de 100 blessés et des dizaines d'hospitalisations.

LA SOURCE:
Al Jazeera et agences de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *