Catégories
Vivre en Italie

'Grande préoccupation' alors que la nouvelle épidémie d'Ebola se développe dans l'ouest de la RD Congo | RD Congo News

L'Ebola se propage dans l'ouest de la République démocratique du Congo, avec près de 50 cas connus dans une grande région bordant la République du Congo et la République centrafricaine, a déclaré l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mike Ryan, le principal expert des urgences de l'OMS, a déclaré lundi que 48 cas ont été confirmés dans la province de l'Équateur en RD Congo depuis que les autorités ont annoncé une nouvelle flambée le 1er juin.

Il y a eu trois autres cas probables, a-t-il dit, tandis que 20 personnes au total sont décédées.

"Il s'agit toujours d'une épidémie très active, et je dirais que c'est toujours une grande préoccupation", a déclaré Ryan lors d'un point de presse.

La province comprend une partie du fleuve Congo, a-t-il dit, ajoutant qu'il s'agissait d'une vaste zone géographique où les communautés étaient liées et les gens parcouraient de longues distances.

Les nouveaux cas dans l'Équateur de la RD Congo marquent la onzième épidémie d'Ebola dans le pays depuis que le virus a été découvert près du fleuve Ebola dans le nord du Congo en 1976.

COVID-19 aggrave les multiples crises sanitaires en RD Congo (2:16)

L'OMS a déclaré avoir vacciné 11 327 personnes contre la maladie au cours du dernier mois.

Le virus Ebola provoque une fièvre hémorragique et se propage par contact direct avec les fluides corporels d'une personne infectée, qui souffre de vomissements et de diarrhée sévères.

Une épidémie de virus de l'autre côté du pays a tué plus de 2277 personnes depuis 2018.

L'OMS a déclaré la flambée dans les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu terminée le 25 juin.

Les experts ont déclaré que l'utilisation d'un vaccin et les efforts de confinement rapide, y compris les stations de lavage des mains mobiles et une campagne d'éducation de porte à porte, ont tenu la maladie à distance.

Alors que le nombre d'infections dans la nouvelle flambée était faible, Ryan a mis en garde: "À l'ère des COVID, il est très important de ne pas quitter les yeux de ces autres maladies émergentes".

"Nous avons vu au Nord-Kivu et dans d'autres flambées précédentes d'Ebola que celles-ci peuvent devenir très facilement incontrôlables", a-t-il ajouté.

La RD Congo, l'un des pays les plus pauvres du monde, fait également face à une épidémie de rougeole qui a tué plus de 6000 personnes et COVID-19, qui en a infecté plus de 3000 et en a tué 188.

Dans son dernier bulletin hebdomadaire de lundi, l'OMS a déclaré que l'épidémie croissante en Équateur était une question "grave" étant donné la crise humanitaire complexe en RD du Congo, avec de multiples épidémies ainsi que des affrontements en cours entre des groupes armés qui ont déplacé des milliers de personnes dans l'est du pays.

LA SOURCE:
Al Jazeera et les agences de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *