Catégories
Vivre en Italie

Thaïlande. Les manifestants sont de retour dans les rues malgré l'interdiction de la police | Thaïlande

Des centaines de personnes dans les rues de Bangkok défiant l'interdiction des manifestations contre le Premier ministre Prayuth Chan-ocha et la puissante monarchie.

Des centaines de manifestants antigouvernementaux ont manifesté dimanche contre le Premier ministre Prayuth Chan-ocha et la puissante monarchie de Bangkok, défiant une fois de plus l'interdiction des manifestations.

Les manifestations ont persisté malgré l’arrestation de dizaines de manifestants et de leurs dirigeants, l’utilisation de canons à eau et la fermeture d’une grande partie du métro de Bangkok dans le but de réprimer plus de trois mois d’action de rue.

Les manifestants se sont déplacés rapidement d'un point à l'autre, affichant différents sites pour d'éventuelles manifestations sur les réseaux sociaux.

«Nous resterons jusqu'à ce que ce soit fini ou nous déménagerons dans un autre endroit avec d'autres militants», a déclaré Dee, 25 ans, l'un des dizaines de manifestants à Asok, l'un des échangeurs les plus fréquentés de Bangkok.

Des centaines de personnes se sont rassemblées au Monument de la Victoire, à près de cinq kilomètres (trois miles).

Les manifestants d'Asok ont ​​mis des notes manuscrites sur la station à volets qui disaient «Est-ce que lécher les bottes du dictateur a bon goût?».

Quelques policiers se sont rassemblés de l'autre côté de l'échangeur mais ne sont pas immédiatement intervenus.

«Nous nous engageons à maintenir la paix et l'ordre. Pour ce faire, nous sommes liés par les lois, les normes internationales et les droits de l'homme », a déclaré le porte-parole de la police Kissana Phathanacharoen lors d'une conférence de presse.

Le gouvernement a interdit les manifestations à Bangkok jeudi (Sakchai Lalit / AP)

Les manifestants affirment que Prayuth a organisé les élections de l'année dernière pour conserver le pouvoir qu'il a saisi lors d'un coup d'État de 2014 – une accusation qu'il nie.

Les manifestations sont également devenues plus ouvertement critiques à l’égard de la monarchie du roi Maha Vajiralongkorn, brisant un tabou de longue date, exigeant des restrictions à ses pouvoirs malgré des peines de prison pouvant aller jusqu’à 15 ans pour quiconque insulterait le roi.

Le palais royal n'a fait aucun commentaire sur les manifestations, mais le roi a déclaré que la Thaïlande avait besoin de personnes qui aiment le pays et la monarchie.

Le gouvernement a interdit les manifestations à Bangkok jeudi.

Lors de manifestations de dizaines de milliers de personnes à plusieurs endroits à travers Bangkok samedi, les manifestants ont peint un drapeau sur la route avec «République de Thaïlande» écrit dessus. L'écriture a été peinte du jour au lendemain.

Dans toute la Thaïlande, des manifestations étaient organisées dimanche dans au moins 19 autres provinces.

Des manifestations de solidarité étaient également organisées ou prévues à Taiwan, au Danemark, en Suède, en France, aux États-Unis et au Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *